Lettre de Janvier 2015

Version imprimable PDF version Partager sur Twitter Partager sur Facebook


Très chers couples,

Notre Mouvement est engagé à avancer au rythme de l'Eglise dans sa démarche synodale. Elle cherche, à la lumière de l'Évangile, à "discerner les voies permettant de rénover l’Église et la société dans leur engagement pour la famille fondée sur le mariage entre un homme et une femme" (Relatio Synodi, 4). De là où je vous écris, je vous contemple tous, dispersés aux quatre coins du monde, dans des contextes culturels divers, mais tous unis par le désir de correspondre à la pensée de Dieu qui se manifeste dans cette démarche de l'Église.

Dans le message adressé le 22 Novembre 2014 aux dirigeants des mouvements ecclésiaux et des communautés nouvelles, le Pape François a rappelé trois points clés que tous les Mouvements doivent avoir présents à l’esprit :
  •  être fidèle à leur charisme : le «premier amour»,
  • accueillir et accompagner, en particulier les jeunes, pour que tous, à la lumière de l'Evangile, soient en mesure de prendre les décisions correctes au bon moment,
  • maintenir la communion avec le Magistère de l'Eglise et en particulier avec le Saint Père. 
Il s’agit de trois points essentiels qui nous intéressent tous et plus particulièrement notre Mouvement : fidélité au premier amour ; accueil et aide dans les décisions que chacun doit prendre ; maintien de la communion dans l’Église, surtout avec le Saint Père, lui qui a la suprême responsabilité du service universel de la charité. 

En ce qui concerne notre Mouvement et en prenant en compte la première recommandation du Pape François, j’insiste, depuis le commencement de mon service, sur deux points concrets d’effort qui font partie de notre méthode spirituelle : le devoir de s’asseoir et la prière conjugale.

Le devoir de s’asseoir, grâce à la présence du Seigneur, permet au couple, comme à Marie, qui l’écoutait, de partager sur leur vie et de l'éclairer à la lumière de l'Evangile, en fortifiant toujours plus leur union dans le Seigneur.
Dans la prière conjugale, je vous conseille de prier ensemble le chapelet à Notre-Dame. Grâce à cette prière simple qui mène directement au cœur, vous nourrissez votre union dans le Seigneur et vous pouvez être bien fidèles « aux trois autels » où vous célébrez le mystère de l'amour qui est plus fort que la mort : 

- l'autel de l'Eucharistie où vous prenez le corps du Seigneur, sans lequel nous ne pouvons rien faire (Jean 15,5),
- la chambre nuptiale, où, selon la volonté du Seigneur, vous devenez une seule chair, un seul cœur et une seule âme, dans un amour chaste et pur, ouvert à la fécondité de la vie, en collaborant avec Dieu pour peupler le ciel et la terre,
- l’autel qui est la table autour de laquelle vous vous réunissez pour prendre votre nourriture, dans la joie et la simplicité de cœur.

Chers couples, engagez-vous à vivre fidèlement et généreusement ces deux points concrets d’effort. Ils permettent de cultiver l'union de vos cœurs et de devenir un signe prophétique efficace pour l'Eglise et le monde d'aujourd'hui. Je demande pour vous tous les grâces les plus abondantes.

Que le Seigneur, par l'intercession de la très Sainte Vierge Marie, notre Mère et protectrice, vous bénisse et vous garde toujours.

Avec ma fraternelle amitié,
P. José Jacinto Ferreira de Farias, scj
Conseiller Spirituel de l’Equipe Responsable Internationale