L'Avent :

Version imprimable PDF version Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Un temps pour célébrer l'Espérance

Une constante dans le message du Pape François est la référence à la joie et à l’espérance. Deux des textes les plus inspirés de son Pontificat – l’exhortation Evangelii Gaudium (2013) et l’exhortation Amoris Laetitia (2016) – incluent la joie dans le titre même. En ce qui concerne l’espérance, le Pape François affirme en Evangelii Gaudium : « Ne nous laissons pas voler l’espérance !» (EG 86). Dans ce sens, le Pape François se situe en continuité avec le magistère de Benoît XVI, lequel a dédié une de ses plus importantes encycliques, Spe salvi (2007), à l’espérance.

Tant pour Benoît XVI que pour le Pape François, la joie et l’espérance sont liées. Qu'on aille de la joie à l’espérance ou de l’espérance à la joie, le fondement se trouve dans la relation à Dieu, source de communion pour une vie pleinement intégrée dans la communauté. Ainsi, là où existe cette relation entre la vie en grâce et la communauté fraternelle, il est possible de vivre véritablement la joie et l’espérance. Quelle joie plus grande peut-il y avoir que d'être avec ceux qui nous sont chers ? Le sens de la fête ne se trouve-t-il pas dans la célébration de la joie de vivre en communauté et de se retrouver avec nos frères ? C’est seulement ainsi qu’on peut construire les bases de la confiance en l’avenir. Voilà ce que nous entendons quand nous pensons à l’espérance, dans le sens de confiance qu’on peut mettre dans une personne et, en dernière analyse, en Dieu.

L'Avent est le temps liturgique de la célébration de la joie de l’espérance qui jaillit de la confiance dans la présence du Seigneur : « là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux. » (Mt 18,20). Nous pouvons considérer deux caractéristiques essentielles de l’espérance : la mémoire du passé et la mémoire du futur.

A propos de la mémoire du passé, l'Avent célèbre les promesses de Dieu déjà accomplies ; le cantique de Siméon en est l'une des ses plus belles expressions : « Maintenant, Seigneur, tu peux laisser ton serviteur s'en aller, car mes yeux ont vu ton salut. » (Lc 2, 29-30). Comme mémoire du futur, l'Avent projette l’histoire que Dieu veut encore réaliser avec chacun de nous. Ce qui caractérise l’espérance chrétienne, c'est son lien avec la confiance dans la présence de Dieu, célébrée dans la foi et dans les sacrements, mais pas encore dans cette perfection, que l’on ne trouvera que dans la vision face à face avec Dieu.

Être témoins de la joie des couples qui croient dans la grâce du sacrement du mariage, source d’espérance pour l’Église et pour le monde, fait partie du charisme et de la mission des Équipes Notre Dame ! Oui, nous sommes invités à vivre notre Avent, dans le sens de la joie, de l’espérance et de la mission !



P. José Jacinto Ferreira de Farias,
scj Conseiller Spirituel de l’ERI