Jeûner et prier

Version imprimable PDF version Partager sur Twitter Partager sur Facebook

La liturgie du Mercredi des Cendres nous invite à unir le jeûne à la prière, celui-ci étant une pratique pénitentielle qui réclame un effort spirituel plus profond, c’est-à-dire la conversion du cœur avec la ferme décision de s’éloigner du mal et du péché pour mieux se disposer à accomplir la volonté de Dieu. A travers le jeûne physique, et à plus forte raison le jeûne intérieur, le chrétien se prépare à suivre le Christ et à être son témoin fidèle en toute circonstance. Par ailleurs, le jeûne aide à mieux comprendre les difficultés et les souffrances de nos frères si nombreux oppressés par la faim, par la pauvreté et par la guerre. En outre, celui-ci encourage un mouvement concret de solidarité et de partage avec ceux qui se trouvent dans le besoin.

Jean Paul II
Angélus - Dimanche 3 mars 2003