Méditation

C'est vrai, jour et nuit, je me tiens à la porte de ton cœur. Je suis là, même quand tu n'écoutes pas, même quand tu doutes que ce pourrait être MOI. J'attends le moindre signe d'une réponse venant de toi, ne serait-ce que le chuchotement d'une invitation qui me permettrait d'entrer.

Ô Seigneur de mon âme, Comme vous êtes bien l'ami véritable ! Vous, le Tout-Puissant, Vous pouvez tout, dès que vous voulez ! Non, jamais vous ne cessez d'aimer ceux qui vous aiment !

O Dieu Je n'aime que Toi seul. Je ne cherche que Toi seul. Je ne veux servir que Toi seul. Toi seul dois être mon Maître.

Qui es-tu, douce lumière qui m'inondes Et illumines l'obscurité de mon cœur ? Tu me conduis par la main comme une mère, Et si Tu me lâchais, je ne saurais faire un pas de plus.

Esprit du Christ ressuscité, Saint-Esprit, Esprit du Christ ressuscité, Saint-Esprit, si nous savions ce que nous pouvons te demander pour prier comme il faut ! Mais voilà que les balbutiements de notre prière passent par le creuset de notre pauvreté, de notre petite foi.

La Pâque modèle le visage des chrétiens sur celui de l'espérance, du courage, de la miséricorde, de l'audace évangélique : la mort a été vaincue, le Christ a triomphé des enfers !.....

Dieu a tant aimé le monde que, pour lui, il a donné ce qu'il avait de plus cher, son Fils unique. Celui-ci n'est pas venu pour nous juger mais nous sauver. Tout cela a sûrement énormément surpris Nicodème : un Dieu qui ne veut ni juger, ni punir, mais nous sauver, par amour pour nous et pour tous les hommes !

Le christianisme se distingue des autres religions parce qu’à son origine nous trouvons un fait, une personne, une expérience historique : l’expérience de foi d’Abraham ; la libération de l’Égypte, et, surtout, ce qui s’est passé dans la semaine que nous appelons «sainte», la passion du Seigneur, sa mort sur la croix, la descente au sépulcre et la résurrection au troisième jour.

Seigneur, mon Dieu, depuis le jour de mon baptême, je chemine avec Toi. Tu es l'ami de mes jours de soleil et de mes nuits de brouillard, c'est Toi que j'ai choisi, aide-moi à T'aimer et à te rester fidèle !

Selon l’intention du Pape François, le carême de cette année sainte de la miséricorde a une importance et un sens très spécial. Le Pape François désire qu’il soit vécu comme un temps fort pour faire l’expérience de la miséricorde de Dieu. Un des moyens sera «l’écoute orante» de la Parole de Dieu. Cela veut dire qu’il n’est pas suffisant de «lire la Bible». Plus que lire la Bible, il faut l’écouter, dans l’attitude de celui qui prie, qui adore et qui se laisse toucher jusqu’au fond ultime de l’âme, jusqu’au au fond presque inaccessible de son être.

Pages