Message de Noël

Version imprimable PDF version Partager sur Twitter Partager sur Facebook

« Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. » ( Lc. 2, 10-12)

Le mystère le plus sublime et le plus beau, l'Incarnation et la Naissance de Dieu-avec-nous, est décrit comme une invitation à ne pas craindre et à nous réjouir. Et le signe est très simple: un enfant enveloppé de langes, couché dans une mangeoire.

Dans aucune imagination humaine, tant de grandeur dans tant de simplicité ne pourrait passer: un enfant pauvre nouveau-né, c'est le Christ Sauveur, le Seigneur de l'histoire, le Fils de Dieu fait homme, le Rédempteur de l'humanité. Incroyable tant de petitesse! et cependant, la grande vérité: c'est Noël. Jésus , le fils de Marie est né et notre joie déborde.

Noël ne peut pas se dissoudre dans le bruit et les intérêts économiques de notre société de consommation: lumières, feux d'artifice, cadeaux, repas, boissons, cartes postales, danses et cris....

Ce n'est qu'en étant capables de percevoir la présence de Dieu qui s'engage radicalement avec nous, que nous pourrons dire avec cohérence: " Joyeux Noël!"

Ce n'est qu'en acceptant que Dieu est vivant et présent dans l'être humain qui souffre et qui est dans le besoin, que cela a un sens de dire:   " Joyeux Noël! "

Ce n'est qu'en ouvrant notre âme, notre cœur, notre esprit   pour que Dieu fait homme nous transforme que nous pourrons prononcer une fois de plus le souhait de "Joyeux Noël! ".

Je veux vous inviter tous à prononcer avec discernement, cohérence et enthousiasme cette exclamation merveilleuse: "Joyeux Noël!"

P. Ricardo Londoño Domínguez,
Conseiller Spirituel de l'ERI