Méditation

Immaculée Conception,
Reine du Ciel et de la terre,
Refuge des pécheurs et notre Mère très aimante,
à qui Dieu voulut confier tout l'ordre de la Miséricorde,

Restez avec moi, Seigneur, car il est nécessaire de Vous avoir présent pour ne pas Vous oublier. Vous savez avec quelle facilité je Vous abandonne.

Que rien ne te trouble, que rien ne t'épouvante, tout passe, Dieu ne change pas, la patience obtient tout ; celui qui possède Dieu ne manque de rien : Dieu seul suffit.

Une « immense cascade de grâce »
La mission de Jésus, culminant dans le don de l’Esprit Saint, avait ce but essentiel: rétablir notre relation avec le Père, abîmée par le péché; nous arracher à la condition d’orphelins et nous rendre celle de fils.

....L’Ascension sonne à nos oreilles comme un moment de détachement, il est celui d’un départ vers le Père. Dieu seul comble le cœur de l’homme, c’est ce que semble nous dire Jésus : “ si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père, car le Père est plus grand que moi ” (Jean 14,28).

Aujourd’hui, l’Eglise répète, chante et crie : “Jésus est ressuscité !” Mais comment cela ? Pierre, Jean, les femmes sont allées au tombeau, mais il était vide, Lui, il n’y était pas.
Ils y sont allés le cœur fermé par la tristesse, la tristesse d’une défaite : le Maître, leur Maître, celui qu’ils aimaient tant a été exécuté, il est mort. Et de la mort, on ne revient pas. Voilà la défaite, voilà le chemin de la défaite, le chemin vers le tombeau.

Seigneur mon Dieu, donne à mon cœur de te désirer ; en te désirant, de te chercher ; en te cherchant, de te trouver; en te trouvant, de t’aimer ;
et en t’aimant, de racheter mes fautes ; et une fois rachetées, de ne plus les commettre.

 La liturgie du Mercredi des Cendres nous invite à unir le jeûne à la prière, celui-ci étant une pratique pénitentielle qui réclame un effort spirituel plus profond

Écouter, méditer, parler et se taire devant le Seigneur qui parle est un art qui s’apprend en le pratiquant avec persévérance. Certainement la prière est un don, qui réclame cependant d’être accueilli ; c’est l’œuvre de Dieu, mais elle exige un engagement et une assiduité de notre part ; surtout la continuité et la persévérance sont importantes.

Mon Dieu,
je T'offre cette année qui commence.
C'est une parcelle de ce temps si précieux
que tu m'as donné pour Te servir.
Je la mets sous le signe de la fidélité :
fais qu'elle soit une longue ascension vers Toi
et que chaque jour me trouve
plus riche de foi et d'amour.

Pages