Message pour le carême

Version imprimable PDF version Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Selon l’intention du Pape François, le carême de cette année sainte de la miséricorde a une importance et un sens très spécial. Le Pape François désire qu’il soit vécu comme un temps fort pour faire l’expérience de la miséricorde de Dieu. Un des moyens sera «l’écoute orante» de la Parole de Dieu. Cela veut dire qu’il n’est pas suffisant de «lire la Bible».
Plus que lire la Bible, il faut l’écouter, dans l’attitude de celui qui prie, qui adore et qui se laisse toucher jusqu’au fond ultime de l’âme, jusqu’au au fond presque inaccessible de son être. Dans son livre «Le nom de Dieu est miséricorde», le Pape François insiste en disant que nous ne pouvons vraiment faire l’expérience de la miséricorde de Dieu que si nous nous laissons toucher par Lui dans le sacrement de la pénitence, le signe efficace de son pardon et de son amour. Le sacrement de la miséricorde a été toujours pour lui (et je peux dire aussi pour moi) le secret de vie physique, morale et spirituelle.
Un des Pères fondateurs de la Congrégation des Prêtres du Sacré-Cœur, à laquelle j’appartiens, quand il y avait une crise dans la communauté ou un problème qui semblait presque insoluble, il convoquait la communauté et disait : allons prier, faire l’adoration ; ensuite, allons tous nous confesser et, alors, nous nous retrouverons ici.
Et la vérité est que, de cette façon, la crise était outrepassée, les problèmes trouvaient une heureuse solution. Je pense aux couples et aux difficultés dont ils souffrent aujourd’hui, surtout au niveau des relations, quand il semble que l’amour du début s’affaiblit !...
Alors il faut pratiquer le «devoir de s’asseoir», faire la «prière conjugale», aller se confesser, se laisser toucher par la parole du pardon, l’expression la plus parfaite de l’amour, qui veut le bien de l’autre pour ce qu’il est et non pour ce qu’il peut donner, afin que jamais ne s’épuise la source de l’amour, jamais ne se ferme la porte de l’espérance !... Je vous souhaite un saint carême. Soyez missionnaires de la miséricorde les uns pour les autres, messagers du bon Dieu qui nous aime et qui ne se désiste jamais de chacun de nous.

Père José Jacinto Ferreira de Farias