Méditation

Seigneur mon Dieu, donne à mon cœur de te désirer ; en te désirant, de te chercher ; en te cherchant, de te trouver; en te trouvant, de t’aimer ;
et en t’aimant, de racheter mes fautes ; et une fois rachetées, de ne plus les commettre.

 La liturgie du Mercredi des Cendres nous invite à unir le jeûne à la prière, celui-ci étant une pratique pénitentielle qui réclame un effort spirituel plus profond

Écouter, méditer, parler et se taire devant le Seigneur qui parle est un art qui s’apprend en le pratiquant avec persévérance. Certainement la prière est un don, qui réclame cependant d’être accueilli ; c’est l’œuvre de Dieu, mais elle exige un engagement et une assiduité de notre part ; surtout la continuité et la persévérance sont importantes.

Mon Dieu,
je T'offre cette année qui commence.
C'est une parcelle de ce temps si précieux
que tu m'as donné pour Te servir.
Je la mets sous le signe de la fidélité :
fais qu'elle soit une longue ascension vers Toi
et que chaque jour me trouve
plus riche de foi et d'amour.

L’intention de l’Eglise est d’honorer aujourd’hui tous les Saints ensembles. Je les aime, je les invoque, je m’unis à eux, je joins ma voix aux leurs pour louer Celui qui les a faits saints. Que volontiers je m’écrie avec cette Eglise céleste : Saint, Saint, Saint, à Dieu seul la gloire ! Que tout s’anéantisse devant lui !

Ayons un regard positif sur la réalité. ...
L’homme ou la femme d’espérance – la grande espérance que la foi nous donne – sait que, même au milieu des difficultés, Dieu agit et nous surprend.... Dieu surprend toujours, comme le vin nouveau dans l’Évangile ...Dieu réserve toujours ce qu’il y a de meilleur pour nous.

Au cœur de celles que les latins appelaient "feriae Augusti", vacances d'août - d'où le mot italien de "ferragosto" - l'Église célèbre aujourd'hui l'Assomption de la Vierge Marie au Ciel, corps et âme.

Vierge et Mère Marie,
toi qui, mue par l’Esprit,
as accueilli le Verbe de la vie
dans la profondeur de ta foi humble,
totalement abandonnée à l’Éternel,
aide-nous à dire notre “oui”
dans l’urgence, plus que jamais pressante,
de faire retentir la Bonne Nouvelle de Jésus.

Frères, ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait..............

«Je ne vous laisserai pas orphelins» (Jn 14, 18).
La mission de Jésus, culminant dans le don de l’Esprit Saint, avait ce but essentiel: rétablir notre relation avec le Père, abîmée par le péché ; nous arracher à la condition d’orphelins et nous rendre celle de fils.

Pages